• Programme de marquage des thonidés tropicaux dans l’Océan Atlantique (AOTTP)

  • Zones de marquage

  • Bureaux de récupération

  • Saisie de données avec un smartphone

Approche factuelle de la gestion durable des ressources de thonidés dans l’Atlantique - ICCAT Programme de marquage des thonidés tropicaux dans l’Océan Atlantique (AOTTP)

L’AOTTP procèdera au marquage d’au moins 120.000 thonidés tropicaux (principalement le listao, le thon obèse et l’albacore) dans l’Atlantique, sur une période de cinq ans, à l’aide d’un ensemble de marques conventionnelles et électroniques. Le programme collectera, rassemblera et analysera, en outre, les données de marquage-récupération. Toutes les données collectées seront conservées dans les bases de données maintenues par le Secrétariat de l’ICCAT et utilisées en vue d’améliorer l’estimation de paramètres clefs nécessaires pour étayer les évaluations des stocks. Une formation portant sur le marquage, la collecte des données et l’utilisation des données de marquage-récupération dans les modèles d’évaluation des stocks sera dispensée aux halieutes des états côtiers de l’Atlantique.

Les activités de l’AOTTP prévoient l’affrètement de navires de pêche professionnels, des concertations organisées avec les pêcheurs à la ligne sportifs, le déploiement d’équipes de marquage et de récupération des marques, la collecte des données, l’interprétation scientifique, le développement et la tenue de cours de formation ainsi que le lancement de campagnes de sensibilisation visant à promouvoir le marquage-récupération

Les pays cibles seront le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, la République d’Afrique du sud, le Venezuela, Trinidad-et-Tobago, le Brésil, UE-Espagne (Canaries), UE-Portugal (Açores), le Cap-Vert et les États-Unis. Les canneurs commerciaux seront utilisés pour la plupart des travaux de marquage car il est avéré que les palangriers et les senneurs causent un plus grand stress pour les poissons et augmentent les taux de mortalité par pêche. En l’absence de canneurs opérant au large de la côte Est nord-américaine, l’AOTTP dépendra de la coopération des pêcheurs sportifs afin de marquer les poissons dans cette zone.

L‘AOTTP est financé par l’Union européenne (DCI-FOOD/2015/361-161), les CPC de l’ICCAT ainsi que des bailleurs de fonds. Ce projet a officiellement débuté au mois de juin 2015.

M. Doug Beare (doug.beare@iccat.int), basé au siège de l’ICCAT à Madrid, est chargé de sa coordination.